Les Raids Vikings : le Pillage du Monastère de Lindisfarne [partie 1/4]

6 min de lecture | 1 728 mots

Aujourd'hui nous commençons une série de quatre articles qui seront consacrés aux Vikings, et pour être plus précis, nous allons parler de la première grande phase viking qui s'étend de la fin du VIIIème siècle au début du Xème siècle.

Raids Vikings Lindisfarne

Une première grande phase elle même découpée en trois parties. Par cette série d'articles, nous essaierons de comprendre les raisons du phénomène viking, ainsi que leurs méthodes et leurs évolutions. Bien entendu, ce sera l'occasion de dépasser un grand nombre d'idées reçues à ce sujet.

Précisons que nous allons évoquer uniquement les vikings de l'Europe occidentale. Nous n'allons pas parler des Rus (Varègues).

 

Lindisfarne, élément fondateur des raids vikings

Abordons à présent l'événement qui est considéré comme le commencement de l'ère viking : le pillage de Lindisfarne en 793. Événement qui a complètement pris au dépourvu le monde occidental et c'est une première dans l'histoire.

Lindisfarne est une île au nord-est de l'Angleterre appartenant alors au Royaume de Northumbrie. Sur cette dernière a été fondé en 635, un monastère qui a servi de base pour la christianisation de l'Angleterre. C'est dans ce monastère qu'est enterré Saint-Cuthbert, considéré comme le patron de la Northumbrie.

Raids Vikings Lindisfarne

A la fin du VIIIème siècle, ce monastère est un lieu reconnu de la chrétienté. Il agit comme un centre religieux local, produit un certain nombre de manuscrits et attire de nombreux croyants ainsi qu'une quantité non négligeable d'offrandes. Ce qui fait de Lindisfarne une île riche.

De l'autre côté de la mer en Norvège ou au Danemark, les vikings n'ont pas l'habitude d'attaquer à l'aveugle. Ils ne sont pas venu à Lindisfarne par hasard. Autrement dit, si on veut sérieusement traiter le contexte et essayer de comprendre l'apparition des vikings en Europe occidentale, il va nous falloir rentrer un peu plus dans les détails des relations entre le monde scandinave et le reste de l'Europe, et notamment les Francs.

 

L'émergence des vikings

Contrairement à une vision un peu datée, la Scandinavie n'est pas restée coupée de l'Europe jusqu'à l'apparition des raids vikings, au contraire ces derniers ont sûrement émergé du fait de changements profonds en Europe occidentale. Pour le comprendre, il nous faut remonter au début du VIIIème siècle.

Si les Francs sont en plein développement, ce sont les Frisons qui font le lien entre ces derniers et la Scandinavie. On observe la présence d'un réseau commercial et marchand, à cette époque. Bien avant Lindisfarne, de nombreux échanges sont stimulés par les Frisons. A la marge, les scandinaves sont eux aussi intégrés à un tissu marchand.

Raids Vikings Lindisfarne

Par exemple, les méthodes de navigation, la voile carrée ou alors la connaissance des routes maritimes et très certainement transmise aux Scandinaves par les Frisons.

Les campagnes de Charlemagne contre les Saxons 

Mais l'équilibre est remis en cause par l'expansion des Francs, qui annexe la Frise occidentale entre 720 et 733, puis la Frise orientale en 772. Les routes commerciales en sont chamboulées et les Scandinaves commencent à prendre le relais. Les différentes campagnes de Charlemagne contre les Saxons entre 777 et 797 augmente encore la pression sur le monde scandinave, notamment sur le Royaume du Danemark.

L'avancé des Francs, couplée à une croissance démographique, apporte une explication à l'émergence du phénomène viking. En désorganisant le réseau commercial frison, les Francs poussent indirectement les Scandinaves à se projeter eux mêmes sur ces routes d'échanges. Tant et si bien que si Lindisfarne est le premier cas attesté dans les sources de l'époque, il y à fort à parier que les Scandinaves avaient commencé à commercer ou à effectuer des raids à partir des années 770.

 

Charlemagne contre les Danois (Vikings)

A noter que les expéditions vikings peuvent être soit pacifiques, soit agressives et sont souvent un mélange des deux. Également, on pourra remarquer que la forte poussée franque contre les Saxons met le Royaume puis l'Empire de Charlemagne en contact direct avec les Danois. Ce qui a pour conséquence de créer de fortes frictions sociales.

Nous sommes à la fin du VIIIème siècle et les Scandinaves connaissent les routes commerciales, ont leur propre réseau de renseignement et sont au fait de l'organisation territoriale des Francs et des Anglo-saxons. Autrement dit, ils connaissent Lindisfarne, sa richesse et surtout son absence de défense. On peut dès lors observer le déroulement de l'attaque, pour comprendre le déroulement des premiers raids vikings.

Raids Vikings Lindisfarne

Le déroulement du pillage de Lindisfarne

Un jour de 793, potentiellement le 8 juin, des bateaux scandinaves abordent de l'île par l'est. En débarquent plusieurs dizaines d'hommes armés, qui traversent l'île droit vers le monastère qu'ils dépouillent des richesses qu'ils trouvent, notamment les métaux précieux. Bien que les chiffres soient totalement inconnus, ils tuent et capturent un certain nombre de personnes. En quelques heures, ils rembarquent avec richesse et futurs esclaves. Les bateaux repartent immédiatement pour leur point d'origine au Danemark ou en Norvège.

 

Le raid, une spécialité viking ? 

Bien que ce mode opératoire soit tout à fait usuel pour l'époque, cela reste intéressant à décrypter car le pillage de Lindisfarne est un choc qui va résonner dans toute l'Europe chrétienne.

Ce monastère est un centre du christianisme de la Northumbrie et un de ses anciens membres est un proche conseiller de Charlemagne et va beaucoup communiquer à ce propos. Et comme les Scandinaves n'ont pas laissé de sources écrites, nous devons nous fier à la version les chrétiens d'occident qui vivent le sac de Lindisfarne comme la plus grande des violences, alors qu'en réalité le pillage est la norme culturelle de l'époque.

Raids Vikings Lindisfarne

Spécificité du raid viking

En revanche, leur raid est bien différent pour deux raisons. Primo, il s'attaque à un lieu sain et sans défense et, secondo, il demande bien peu de moyens. Contrairement aux raids francs qui demandent le rassemblement d'une armée sous une autorité centralisée, les vikings multiplient les petites attaques éclairs avec des bandes entre 50 et 300 hommes. Ainsi de 789 à 820, les vikings s'attaquent essentiellement à des cibles isolées, mais riches, généralement des monastères.

Les vikings frappent en Angleterre, en Écosse, en Francie, ils atteignent même l'Irlande et Pampelune, dans le Nord de l'Espagne.

 

Durant cette période, les raids sont très décentralisés. Ce ne sont que de petites attaques qui refusent le combat dès que les troupes locales réagissent. Attaque surprise, refus des combats et repli rapide. Cette manière de fonctionner des raids trouve en partie son origine dans la structure sociale des sociétés scandinaves de l'époque.

Ces dernières sont majoritairement composées de paysans, petits propriétaires terriens, en droit de porter des armes. Bien entendu, il y a une hiérarchie sociale marquée en fonction de la richesse.

L'aristocrate existe localement et toute perspective d'enrichissement était synonyme de réelle ascension sociale. Ainsi, participer à un raid, tant pour marchander que pour piller, devient alors très séduisant pour les hommes libres. Avec cette motivation en tête, les bandes vikings se constituent autour d'un chef capable de fédérer au maximum quelques centaines d'hommes. Ces bandes armées était liées par un serment, une expérience commune et une camaraderie, qui n'est pas sans rappeler l'esprit de corps, qui est le véritable ciment de l'action viking.

Raids Vikings Lindisfarne

C'est ainsi que les raids sont organisés comme des entreprises saisonnières. Les hommes libres se rassemblent, affrètent leurs bateaux, partent à la bonne saison pour vendre leurs marchandises et piller les sites qu'ils avaient repéré, puis rentrent avant que les courants ne deviennent défavorables.

 

Les raids maritimes, la marque des vikings

A noter que la particularité principale des raids vikings est que ces derniers font tout par la mer. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que les mers, ainsi que les fleuves sont bien peu sécurisé à l'époque. Les pouvoirs locaux n'ont pas les moyens d'affréter une flotte suffisante et les Francs font bien peu d'efforts dans le domaine.

Ainsi les vikings ont tout l'espace nécessaire pour que leurs expéditions ne rencontrent aucune résistance et la physionomie de leur bateau est tout à fait adaptées à leurs problématiques. 

Raids Vikings Lindisfarne

Les navires vikings taillés pour les attaques éclairs

On sépare généralement les bateaux scandinaves en deux catégories : les Langskip et les Kaupskip. Les premiers sont les navires de guerre. Ils embarquent de nombreux rameurs, une voile et ont un faible tirant d'eau, leur permettant de remonter les rivières en plus de tenir la navigation en mer. Le choix entre rameurs ou voile permet une certaine manoeuvrabilité et un bon transport de troupes. Par contre, ils n'embarquent pas de marchandises, c'est la mission des Kaupskip, qui n'ont pas de pont, peu de rameurs et une plus grosse voilure. Ils sont faits pour la haute mer et peuvent emporter plus de 14 tonnes de marchandises. Bien entendu, ces bateaux existent en différentes tailles.

Raids Vikings Lindisfarne

A noter que le terme Drakkar est une invention du XIXème siècle. D'ailleurs, cette spécialisation des bateaux dans le transport, fait que même les Langskip ne sont pas adaptés aux combats maritimes.

En réalité, on remarque que les Scandinaves évitent au maximum les batailles navales, et que si ces dernières sont inévitables, ils préfèrent lier les bateaux entre eux, puis, tentent ensuite l'abordage pour se battre "comme sur la terre", un peu comme les Romains à la bataille du Cap Econome.

 

Les Vikings, des barbares sanguinaires ?

En guise de conclusion, nous allons essayer de répondre à la question : pourquoi les vikings ont une telle réputation de violence et de cruauté ?

Il faut d'abord remarquer que dès le début, les écrits des chrétiens, notamment les ecclésiastiques décrivent un choc et emploient des termes qu'ils n'utilisent pas pour décrire les raids des Francs contre les Avars, par exemple.

Raids Vikings Lindisfarne

Côté anglais, la Grande-Bretagne, nouvellement convertie voit justement réapparaître certains rites païens. Les vikings sont donc une bonne occasion de réaffirmer les valeurs chrétiennes. Une instrumentalisation d'autant plus facile que les vikings n'accordent pas la même sacralité aux lieux saints chrétiens, voire les ciblent explicitement car ils sont plus rentables. Ce qui choque particulièrement la culture anglo-saxonne et la culture franque.

Toujours est-il que cette première phase viking, qui manque d'organisation, apprend quelque chose aux Scandinaves : il y a des richesses faciles d'accès en Europe occidentale.

Dès lors, les raids vont s'intensifier et les vikings vont s'améliorer. Un phénomène que nous aborderons dans le prochain article.

Source : https://www.youtube.com/c/Surlechamp/videos

Merci, l'ami, d'avoir lu jusqu'au bout, n'hésite pas à nous faire part de ton ressenti dans la section 'commentaires'. A bientôt. 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

NOS MONTRES