Croisades en Orient : La bataille de Montgisard

4 min de lecture | 1 165 mots

Le 25 novembre 1177, l'armée croisée commandée par le jeune Roi de Jérusalem Baudouin IV, âgé de 16 ans, remporte sans doute la plus belle victoire de l'histoire des Croisades à la bataille de Montgisard. En écrasante infériorité numérique, les Chevaliers Templiers Francs et Hospitaliers parviennent à bousculer l'armée de Saladin qui ne devra son salut qu'au sacrifice de sa garde personnelle.

Bataille de Montgisard

Le Sultan perd les neuf dixièmes de son armée et n'a d'autre choix que de s'enfuir en Egypte. Si les Francs ne parviendront pas à tirer un avantage de cette victoire, elle aura néanmoins un retentissement énorme dans toute la chrétienté et renforcera le prestige du Roi lépreux Baudouin IV

Baudoin le Roi lepreux

Nous sommes en 1177 et les États Latins d'Orient sont menacés par la dynastie musulmane des Ayyoubides, dirigée par Saladin qui compte bien reprendre ses terres sacrées. Apprenant cela, le Comte de Flandres Philippe d'Alsace débarque avec son armée pour défendre la terre sainte et secourir le Roi de Jérusalem qui est gravement atteint de la lèpre.

 

En raison de sa maladie, Baudoin propose à Philippe d'Alsace de prendre la tête de l'armée car, à ce moment, il est prévu que les Croisés attaquent l'Egypte de Saladin aux côté des Byzantins. Mais Philippe d'Alsace refuse cette proposition expliquant qu'il est venu apporter sa protection et non se lancer dans des attaques sur les territoires voisins.

C'est pourquoi l'offensive byzantine sera un échec, néanmoins, Philippe décide tout de même de passer à l'action et s'en va faire le siège de la forteresse de Hama, avec l'aide des troupes du Roi Baudouin. La conséquence immédiate est que Jérusalem est sans défense. On ne compte plus que 500 chevaliers, dont quelques Templiers et Hospitaliers, commandés par un Roi malade et affaibli.

Baudoin IV

Le siège d'Ascalon

Lorsque Saladin apprend ça, il ne laisse pas passer l'occasion et réunit une armée forte de trente mille hommes. Le 18 septembre 1177, il entre dans le Royaume de Jérusalem par le sud. La première place forte qu'il rencontre est la forteresse de Gaza où les Templiers sont retranchés derrière les remparts. Saladin refuse le combat et contourne Gaza pour se rendre à Ascalon.

Apprenant les projets de Saladin, Baudouin IV, qui n'a que 16 ans, rassemble alors toutes les forces disponibles afin de lui tenir tête. Il réunit une armée comprenant 400 Hospitaliers, 80 Templiers et quelques 4 000 fantassins. Face aux 30 000 hommes de Saladin, le nombre n'y est pas, mais le cœur, lui, est bien présent, d'autant que Baudouin a demandé à l'évêque de Bethléem d'élever à la tête des troupes un morceau de la vraie croix. Pour chacun de ces hommes les choses sont claires : ce sera la victoire de la chrétienté ou la mort.

Ascalon

Baudouin marche à la tête de son armée et vient s'enfermer dans Ascalon pour y attendre Saladin. Une fois sur place le Sultan entame le siège de la ville, mais cela ne dure pas longtemps, car si Baudouin est ici, c'est qu'il n'est pas à Jérusalem et donc que la ville sainte n'est plus du tout défendu. Ainsi, soudainement, Saladin abandonne le siège et met le cap vers Jérusalem, c'est là qu'il va commettre une très grave erreur.

 

Saladin est tellement confiant vu la faiblesse de l'armée croisée, qu'il permet à son armée à se disperser sur la route de Jérusalem pour piller les villes et villages de la région. Les villages sont mis à sac et incendiés, de nombreux Chrétiens sont massacrés et on achève même la plupart des prisonniers, afin de ne pas s'encombrer.

Cette erreur de Saladin va se transformer en opportunité pour Baudouin et ces massacres ne vont faire que renforcer la détermination de ces hommes. Avec sa petite armée, il opère donc une manœuvre intelligente : il longe la côte puis en bifurquant rapidement et tombe sur les musulmans par le nord. Ces derniers ne l'attendent pas du tout à cet endroit.

Saladin

La charge des Croisés à Montgisard

La rencontre a lieu à Montgisard, entre Jérusalem et Jaffa, le 25 novembre 1177, et pour Saladin, comme pour ses hommes, la surprise est totale. Son armée est en désordre, alourdie par le butin, et pas du tout prête à livrer bataille. De leur côté, les Croisés Francs sont certes moins nombreux, mais ils sont extrêmement déterminés. Ils se lancent dans une charge aussi puissante que furieuse et dès lors, ils sont inarrêtables. Les musulmans tentent bien de la contenir, mais ils sont littéralement pulvérisés par la violence de l'attaque.

Collection Lys de France - Bagues médiévales de qualité

Profitant de la situation, les quelques prisonniers chrétiens, que les musulmans avaient épargné, se libèrent et attaquent leurs geôliers. Toute l'armée du Sultan est en déroute. Soudain, au loin une silhouette apparaît : c'est Saladin ! Les Croisés se rassemblent alors et lance une nouvelle charge. Pour sa protection, Saladin envoie les 1 000 mamelouks qui constituent sa garde personnelle, mais, face à la puissance terrible de la charge des croisés, ils sont anéantis en quelques minutes. Ils ne leur restent plus qu'à se sacrifier pour permettre au Sultan de sauver sa vie, car il va même manquer de se faire tuer ou capturer. Profitant de la nuit, il laisse sa garde gagner du temps et s'enfuit jusqu'en Egypte car Baudoin le poursuit jusqu'au Sinaï.

Croisés à Montgisard

Malheureusement, Baudoin ne parviendra pas à capturer Saladin. Il arrive au Caire le 8 décembre et doit même démentir les rumeurs de sa mort.

La débâcle de Saladin

Pour les Croisés, la victoire est totale, sans équivoque. On estime que seuls 10 pour cent de l'armée de Saladin est parvenu à regagner l'Egypte. Les Francs ont combattu comme des lions et déplore environ 1 000 pertes. Ils viennent de remporter sans doute la plus belle bataille de l'histoire des Croisades. Cette victoire aura un retentissement énorme dans toute la chrétienté et Baudouin IV, qui n'a que 16 ans, rappelons-le, sera auréolé de gloire et sera comparé aux plus grands comme Godefroy de Bouillon.

 

Une bataille épique que malheureusement les Francs ne parviendront pas à exploiter pleinement, même si une trêve de 3 ans sera signée. A partir de 1180, les défaites vont se multiplier, les Francs n'étant pas assez nombreux en Orient. Malgré leur vaillance au combat, ils ne pourront empêcher la chute des États Latins et de Jérusalem.

Une bataille qui fera date

Néanmoins, cette bataille de Montgisard restera à jamais dans les mémoires, elle fera d'ailleurs la réputation des ordres religieux, comme les Templiers et les Hospitaliers, auprès des musulmans.

Si cette période d'occupation de la Terre Sainte par les Templiers et les Hospitaliers vous intéresse, nous vous conseillons le magnifique film de Ridley Scott Kingdom of Heaven même si, malheureusement, la bataille qui nous intéresse n'y est pas présente. On retrouve néanmoins le Roi lépreux Baudoin qui porte un masque, pour cacher son visage attaqué par la maladie.

Avec cette bataille décisive, les Chevaliers Templiers écrivent leur légende personnelle qui sera alimentée, bien plus tard, par l'existence réelle ou supposée du Trésor des Templiers.

Merci, l'ami, d'avoir lu jusqu'au bout, n'hésite pas à nous faire part de ton ressenti dans la section 'commentaires'. A bientôt. 

#Ier, #Églises, #Byzantin, #Comte, #Byzantins, #Appel à la croisade, #Papauté, #Seigneurs, #Pèlerins, #Sultan, #Sarrasins, #XIe siècle, #Dynastie, #Germanique, #Byzantine, #Philippe Auguste, #Partir en croisade, #Seldjoukides, #Asie-mineure, #Mineure, #Historiens, #Empire Byzantin, #Reconquête, #Temps des croisades, #Occidentaux, #Pendant les croisades, #Lion, #Histoire des croisades, #Infidèles, #Empereur byzantin, #Part en croisade, #Empire romain, #Quatrième croisade, #Vénitiens, #Normands, #Septième croisade, #Anatolie, #Comnène, #Musulman, #Croisade menée, #Venise, #Occidentale, #Époque des croisades, #Historien, #Mener une croisade, #Xiie, #Remparts, #Louis ix, #Turcs seldjoukides, #Domination, #Partir en croisade contre, #Grande croisade, #Mamelouks, #Franque, #Basileus, #Huitième croisade, #Sicile, #Moines, #Musulmane, #Véritable croisade, #Guerre sainte, #Orthodoxes, #Saladin, #Évêques, #Innocent, #Cœur-de-lion, #Nouvelle croisade, #Byzantines, #Vassaux, #Croisés pendant, #Xiiie, #Forteresse

NOS MONTRES